Des zéros et des héros

Publié le par Marina

Zen, restons zen comme le disait la chanson ...

Zen, restons zen comme le disait la chanson ...

Amis lecteurs, vous êtes friands des situations cocasses ? Et bien vous allez être servis ! Mardi, on a eu une journée intense comme on en a rarement eue depuis le début de l'aventure. Si vous avez suivi, on a eu l'assainissement et le rendez-vous de pré-réception mais ce n'est pas tout. Mardi c'était aussi la journée "boulette", pas une ... mais deux !

Julien avait pris RDV avec la société qui gérera notre abonnement en électricité, pour la mise en route de notre compteur. En arrivant le technicien est plus qu'étonné, notre compteur a été branché à l'envers ! Le compteur aurait pu marcher, mais le disjoncteur, lui, était hors service avec ce branchement de débutant. Le technicien, s'il n'avait pas fait attention aurait pu "juste" perdre la vie dans notre garage... Voilà voilà. Et après ? Et bien il a fallu qu'il reprenne tout pour rendre le compteur opérationnel et surtout inoffensif. Le gentil monsieur a perdu 1h. Il nous a avoué qu'il serait parti sans nous aider si nous n'avions pas notre super terrassier qu'il apprécie et qu'il connait très bien. Merci à l'électricien de Maisons Lelièvre, champion du monde !

En supplément de cette boulette électrique, on s'est rendu compte que le constructeur retardait la mise en route de l'assainissement. Heureusement on a le meilleur terrassier du monde (oui oui c'est vrai) !

  • Flashback : le constructeur malgré nos relances, n'a jamais passé le fourreau qui servait à l'alimentation de la pompe de relevage dédiée à la fosse septique. Et qui a dû s'en charger ? Les terrassiers eux-mêmes qui ont pris l'initiative d'aller acheter le fourreau pendant leur pause déjeuner et l'installer.
  • Maisons Lelièvre devait également enlever un dernier tas d'immondices devant la maison depuis un moment. Ce tas de m**** empêchait le terrassier de faire circuler ses engins. Là encore, merci le terrassier qui a embarqué lui-même les déchets. Il enverra une facture à notre constructeur.
  • Et le meilleur pour la fin : il a fallu tester si l'évacuation des eaux usées fonctionnait bien avant de raccorder la fosse septique toute juste mise en place. Et là rien ne coule ... Normal, les tuyaux étaient rempli de blocs de crépi. Les gars ont du s'amuser à tout casser avec un manche de râteau. Limite on aurait dit que les équipes qui ont réalisé le crépi de la maison avaient fait exprès de boucher les tuyaux tant c'était remonté loin dedans. Happy end, le tuyau a fini par être débouché et l'eau versée depuis la cuisine a fini par sortir.

Et une boulette déjà évoquée et qui refait surface : On s'est pris un lourd avertissement de la Mairie concernant l'état de la route, et là personne ne peut rien pour nous. Soit le constructeur accepte de reprendre les accotements de la route avec bienveillance, soit on sera obligés de faire du chantage financier lors du rendez-vous de réception final le 28 juin. La balle est dans leur camp, on attend un retour de leur part la semaine prochaine.

A 10 jours de la réception, le suspense est à son comble... Le constructeur nous réserve d'autres cadeaux empoisonnés ? En tout cas chapeau bas le terrassier qui en plus d'accomplir un super boulot depuis le retrait des souches des arbres en octobre 2015, répare les bêtises des autres !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article